ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016

ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
  • ROUGES ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
  • ROUGES ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
ALAIN JAUME - COTES DU RHONE AOP - RESERVE GRAND VENEUR ROUGE 2016
ALAIN JAUME -
EN STOCK
7.14TTC
9.52TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Vallée du Rhône
Appellation : Côtes du Rhône
Millésime : 2016
Couleur : Rouge
Cépage(s) : Syrah, Grenache Noir (complément de Cinsaults et Mourvèdre)
Degré : 14%
Contenant : 75 cl
Vin AB

Anecdotes …
Les vignobles du Côtes du Rhône « Réserve » sont issus de différents types de sols mais majoritairement de terrasses alluviales argilo-calcaires, de sables et argile. Cela confère à la « Réserve » une extraordinaire richesse et complexité et un style très méridional.

LA DÉGUSTATION :
Œil : Robe rouge grenat aux reflets violacés
Nez : bouquet de saveurs alliant fruits rouges (framboise, cassis) et épices
Bouche : beau volume, tanins soyeux et aux arômes fruités, finale épicée

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 17°C.
À consommer dès maintenant jusqu’à 4 ans.
À déguster avec une belle pièce de bœuf .

Ce Côtes du Rhône est la signature d’un Côte du Rhône par excellence !

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK