ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015

ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
  • ROUGES ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
  • ROUGES ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
ALAIN JAUME - VACQUEYRAS AOP - GRANDE GARRIGUE 2015
ALAIN JAUME -
EN STOCK
13.45TTC
17.93TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Vallée du Rhône
Appellation : Vacqueyras
Millésime : 2015
Couleur : Rouge
Cépage(s) : Grenache noir, Syrah, vieux Cinsault et Mourvèdre
Degré : 14,5%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Ce Cru est situé à proximité immédiate de Gigondas. Il s’étend sur Sarrians où le plateau des « Garrigues » est peu profond, argileux et caillouteux. Ce paysage de « garrigue » est typique de la région, et les vins sont réellement marqués par les senteurs d’épices et d’herbes sèches. La Provence à tout point de vue.
La vinification s'est déroulée en cuves thermorégulées. Il y a eu des remontages quotidiens et une macération de 18 jours. L'élevage lui s'est passé en cuves (majoritaire) et fûts de chêne âgés de 1 à 4 ans.

LA DÉGUSTATION :
Œil : jolie robe rubis brillante
Nez : les arômes de fruits rouges et noirs dominent, avec des notes mentholées et d’épices
Bouche : expressif sur le fruit (mûre) et sur le côté épicé (poivre), belle rondeur, tanins agréables, avec une finale sur des parfums de garrigues

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 15°C et 17°C.
À consommer de 1 à 7 ans.
À déguster avec des fromages ou une belle viande.

Ce Vacqueyras Grande Garrigue 2015 est un cru à la fois dense et élégant.

Récompenses :
Robert Parker 90-92/100
Jeb Dunnuck 91/100
Jancis Robinson 19/20

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK