DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB

DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
  • ROUGES DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
  • ROUGES DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
DOMAINE ARNAUD LAMBERT - SAUMUR-CHAMPIGNY AOP - CLOS MOLETON 2014 AB
DOMAINE ARNAUD LAMBERT -
EN STOCK
21.76TTC
29.01TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Val de Loire
Appellation : Saumur-Champigny
Millésime : 2014
Couleur : Rouge
Cépage(s) : 100% Cabernet Franc
Degré : 13%
Contenant : 75cl
Vin AB

Anecdotes...
Ce Saumur-Champigny Clos Moleton reflète le terroir argilo-calcaire de Saint-Cyr-en-Bourg. Il provient de vignes âgées en moyenne de 35 ans. Il a été élevé 24 mois en barriques neuves et de 2 vins.

LA DÉGUSTATION :
Œil : robe très soutenue, couleur grenat sombre
Nez : complexe, aux arômes de fruits mûrs accompagnés de touches réglissées, vanillées
Bouche : jolie attaque, relevée par un côté épicé, opulente, elle se révèle fraîche en fin de bouche pour notre plus grand plaisir

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 16°C, et à carafer 1h avant.
Cette cuvée peut se garder jusqu'à 15 ans.
À déguster avec un parmentier de cerf.

Ce Saumur-Champigny fait partie des grands vins, il possède sa place dans les grands guides des vins de France (Hachette, Bettane et Desseauve, etc.).
Un cabernet franc comme on en voit peu, complexe, aromatique, puissant, élégant et tout en finesse à la fois ! A goûter sans tarder.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK