CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013

CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
  • LES BULLES CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
  • LES BULLES CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
CHAMPAGNE MANDOIS - CHAMPAGNE AOP BRUT 1ER CRU BLANC DE BLANCS 2013
CHAMPAGNE MANDOIS -
EN STOCK
25.00TTC
33.33TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Champagne
Appellation : Champagne 1er Cru
Millésime : 2013
Couleur : Blanc
Cépage(s) : 100% Chardonnay
Degré : 12%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Cette cuvée de Blanc de Blancs 1er Cru millésime 2013 de la Maison Mandois provient de terroirs prestigieux : Chouilly, Vertus, Pierry. Ce qui procure déjà une aptitude au vieillissement.
Cette cuvée a vieilli durant 4 ans dans les caves de la Maison de Champagne Mandois.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe couleur or brillant, lumineuse, et une bulle bien fournie
Nez : les arômes d'agrumes se développent au nez comme l'ananas, l'abricot et la pêche
Bouche : attaque souple, avec une belle minéralité issue des sous-sols crayeux. La finale est crémeuse et légèrement vanillée, avec une longueur élégante

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 9°C.
À consommer dès à présent jusqu’à 7 ans.
À déguster en apéritif ou sur des fruits de mer.

Ce Champagne 1er Cru Blanc de Blancs 2013 de la Maison Mandois est tout simplement riche en arômes, élégant et fin en bouche avec déjà un très beau vieillissement.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK