CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015

CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
  • ROUGES CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
  • ROUGES CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
CHATEAU CHATAIN PINEAU - LALANDE DE POMEROL AOP 2015
CHATEAU CHATAIN PINEAU -
EN STOCKNOUVEAU
17.48TTC
23.31TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Fiche technique

Région : Bordeaux
Appellation : Lalande-de-Pomerol
Millésime : 2015
Couleur : Rouge
Cépage(s) : Merlot, Cabernet franc, Cabernet Sauvignon
Degré : 14%
Contenant : 75cl

C'est dans cette grande histoire que Château Chatain écrit la sienne...
La production viticole y commence en 1750, essentiellement destinée à la région parisienne. A sa tête s'y sont succédés Jean Bourseau, Guillaume Machereau puis Maître Orcibal. En 1928, le Général Prax fait acquisition du domaine avec son gendre, le Comte de La Guéronnière. Il est aujourd’hui toujours propriété de cette famille.
Depuis, le succès des vins de Bordeaux ne se dément pas et le monde entier se presse chaque année sur ce prestigieux marché. Produits par Hugues et Christine de La Guéronnière, les vins de Château Chatain résultent d’une vinification classique et d’un long élevage en fût de chêne de douze mois.

LA DÉGUSTATION :
Œil : Sa couleur est intense et jeune, avec des reflets violets.
Nez : un fruité éclatant, sur des notes de myrtille et de cerise, le merrain passant à l'arrière-plan.
Bouche : attaque souple et fraîche, sur le fruit, avec des tanins encore massifs.

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 16°C et 18°C.
À consommer jusqu'à 10 ans.
À déguster avec des noisettes de biche sautées au poivre et purée de céleri.

Certains des vins de Château Chatain sont en fait délicieux à boire dès leur plus jeune âge : leur fruit est pur, leur bouche ample, et toujours harmonieuse.
Il existe aussi des millésimes solaires, le 2015 en est un, il peut s’apprécier jeune et son potentiel de garde peut lui permettre d’être oublié quelques années.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK