CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017

CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
  • ROSES CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
  • ROSES CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
CHATEAU DE VALCOMBE - COSTIERES DE NIMES AOP - PASTEL ROSE 2017
CHATEAU DE VALCOMBE -
EN STOCK
7.36TTC
9.81TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Vallée du Rhône
Appellation : Costières de Nïmes
Millésime : 2017
Couleur : Rosé
Cépage(s) : 96% Syrah, 4% Viognier
Degré : 12,5%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Elevée en cuve ciment, cette cuvée Pastel en Costières de Nïmes du Château de Valcombe est considérée comme la synthèse parfaite entre la richesse du Languedoc et l'élégance de la Provence.
Les sols de côteaux aux pentes oscillant entre 3% et 12%, sont exposés plein Sud et surplombent les étangs de Camargue, d'où une cuvée qui respire le soleil.

LA DÉGUSTATION :
Œil : la robe est d'une couleur plutôt rose pâle
Nez : fruité, où les arômes de petits fruits rouges se mélangent agréablement à des notes plus exotiques
Bouche : salivante, fraiche et élégante, avec toujours ses arômes de fruits

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 8°C.
À consommer jusqu’en 2019.
À déguster en apéritif, sur des plats épicés ou des desserts à base de fruits, sorbets.

Ce Costières de Nîmes Pastel 2017 est un rosé parfait en cas de forte chaleur ! Elégant, frais, et gourmand avec ses petits fruits, tout ce qu'on aime.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK