CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016

CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
  • ROSES CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
  • ROSES CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - BELLE POULE ROSE 2016
CHATEAU DU ROUËT -
EN STOCK
11.38TTC
15.17TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Provence
Appellation : Côtes de Provence
Millésime : 2016
Couleur : Rosé
Cépage(s) : 60% Grenache, 40% Syrah
Degré : 12,5%
Contenant : 75cl

Anecdotes …
La cuvée Belle Poule est liée au navire de Napoléon Bonaparte, qui en 1840 rapatria les cendres de l’Empereur de l’Ile de Sainte-Hélène. En 1888, Lucien Savatier s’est vu désarmer la « Belle Poule ». Il eut le souci d’en préserver deux portes ayant un caractère historique, qui ornent toujours la Chapelle du Château du Rouët.

LA DÉGUSTATION :
Œil : robe délicate et brillante, couleur saumon limpide
Nez : intense avec des touches de petits fruits rouges et fruits noirs confits
Bouche : toute en délicatesse, une vraie gourmandise. Magnifique présence en bouche et jolie longueur

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 8 et 10°C.
A consommer dans les 2 à 3 ans.
A servir avec des blancs de volaille aux herbes fraîches, un wok de légumes en crus cuits.

Ce Côtes de Provence allie arômes, délicatesse, fraîcheur et puissance ! A classer parmi les très grands rosés !

Récompenses :
Médaille d'ARGENT au concours Général Agricole de Paris
Médaille d'ARGENT au Concours Mondial des Féminalise

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK