CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017

CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
  • ROSES CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
  • ROSES CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
CHATEAU DU ROUËT - COTES DE PROVENCE AOP - ESTERELLE 2017
CHATEAU DU ROUËT -
EN STOCK
7.60TTC
10.13TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Provence
Appellation : Côtes de Provence
Millésime : 2017
Couleur : Rosé
Cépage(s) : 40% Grenache, 30% Tibourene, 20% Cinsault et 10% Carignan
Degré : 13%
Contenant : 75cl

LA DÉGUSTATION :
Œil : robe rosée très pâle, légère
Nez : riche, aux arômes gourmands et de petits fruits rouges (cerises, cassis, mûres, fraises)
Bouche : fruité (fruits rouges), fraîche et élégante, une bouche gourmande

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 9°C et 12°C.
À consommer dès maintenant.
À déguster en apéritif des l’apparition dès beaux jours.

Ce Côtes de Provence cuvée Estérelle est un rosé de saignée. La macération est pelliculaire et la fermentation contrôlée à basse température.

Récompenses :
Au cours des dix derniers millésimes, les vins Château du Rouët ont obtenu 22 médailles au Concours Général Agricole de Paris et au Concours des Grands Vins de France à Mâcon, notamment 6 médailles d'or, 4 médailles d'argent au concours des Vinalies Nationales

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK