CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016

CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
  • ROUGES CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
  • ROUGES CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
CHATEAU PESQUIE - VENTOUX AOC - QUINTESSENCE ROUGE 2016
CHATEAU PESQUIE -
EN STOCKNOUVEAU
16.76TTC
22.35TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Fiche technique

Région : Vallée du Rhône
Appellation : Ventoux
Millésime : 2016
Couleur : Rouge
Cépage(s) : 80% Syrah, 20% Grenache
Degré : 15%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Cette cuvée Quintessence est élaborée depuis 1990 et si elle s'appelle Quintessence c'est tout simplement pour mettre en valeur la notion d'exception et de concentration de celle-ci.
Ce Quintessence Rouge provient de sols argilo-calcaires à une altitude de 250 à 350 mètres.
La macération dure entre 3 et 4 semaines, l'élevage dure de 12 à 15 mois en barriques (40% bois neuf et 60% en bois de 2 ou 3 ans).

LA DÉGUSTATION :
Œil : robe plutôt pourpre et sombre
Nez : Fruits noirs (cerise griotte), garrigues, arômes de torréfaction et d’olives noires
Bouche : structure très ample, richesse et puissance équilibrées par la fraîcheur du terroir du Ventoux, notes de garrigues, de cerise noire avec des tanins soyeux. Belle concentration, belles acidités, d’une grande générosité à la dégustation

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 16°C et 18°C.
À consommer jusqu’en 2026 voire plus.
À déguster un canard confit, Moussaka, ou bien un dessert en chocolat.

Puissant, complexe avec un bel équilibre et une fraicheur très agréable, ce vin est le fruit d'une sélection parcellaire drastique.

Récompenses :
JebDunnuck.com : 95+/100
Wine Advocate : 91-93/100

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK