CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB

CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
  • ROUGES CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
  • ROUGES CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS -
EN STOCK
8.69TTC
11.59TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Bordeaux
Appellation : Blaye-Côtes de Bordeaux
Couleur : Rouge
Millésime : 2013
Cépage(s) : 75 % Merlot, 10% Cabernet-sauvignon, 10% Cabernet-franc, 5% Malbec
Degré : 13%
Contenant : 75 cl

Anecdotes …
Les labours se font dans un sol riche en argile et au sous-sol très calcaire, caractéristique de PeyBonhomme, ce qui permet d’exprimer au mieux l’exceptionnel terroir.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe couleur rouge bordeaux, aux reflets plus marrons
Nez : marqué par une belle douceur, des fruits confits, bien entamés
Bouche : tout en gourmandise, avec une jolie longueur.

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 18°C, carafer avant service.
À consommer dès maintenant mais très grand potentiel de garde.
À servir avec un plat en sauce.

L’alliance entre terroir et encépagement définit le caractère unique de cette cuvée de Blaye-Côtes de Bordeaux. Ce vin est élevé en barriques tout en préservant son fruit originel.
Issu d’un grand vignoble aux rendements très modérés pour en extraire le meilleur, cette cuvée est devenu un vin rare.

  • Boutique
  • VINS
  • ROUGES
  • CHATEAU PEY-BONHOMME LES TOURS - BLAYE-COTES DE BORDEAUX AOP - CRU BOURGEOIS 2013 AB
En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK