DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015

DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
  • BLANCS DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
  • BLANCS DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
DOMAINE CADY- COTEAUX DU LAYON 1ER CRU AOP - CHAUME 2015
DOMAINE CADY-
EN STOCK
22.55TTC
30.07TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Val de Loire
Appellation : Coteaux du Layon
Millésime : 2015
Couleur : Blanc (moelleux)
Cépage(s) : 100% Chenin
Degré : 11%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Les vendanges ont été réalisées à la main fin octobre et cette cuvée est le fruit de l'assemblage de trois tries provenant de trois parcelles de Chaume.
La fermentation alcoolique s’étend sur 3 mois dans des cuves à température régulée (17°C) et se fait sans levurage. Le vin est ensuite élevé sur lies fines durant 10 mois.

LA DÉGUSTATION :
Œil : jolie robe jaune or
Nez : dominé par les arômes de fruits confits qui s'accompagnent de notes de pain d'épices
Bouche : palette aromatique fruitée, élégante et fine, on peut ressentir quelques notes de miel, finale suave

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 8°C.
À consommer dès maintenant.
À déguster en apéritif avec du foie gras ou des fromages bleus.

Ce Coteau du Layon est un vin de convivialité par excellence. Ce vin révèle une belle complexité et onctuosité à la fois.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK