DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011

DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
  • BLANCS DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
  • BLANCS DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
DOMAINE DES HUARDS - CHEVERNY AOP - LA HAUTE PINGLERIE 2011
DOMAINE DES HUARDS -
EN STOCK
13.50TTC
18.00TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Val de Loire
Appellation : Cheverny
Couleur : Blanc
Millésime : 2011
Cépage(s) : 85% Sauvignon blanc, 15% Chardonnay
Degré : 12%
Contenant : 75 cl
Vin AB

Anecdotes …
Pressurage doux et débourbage statique. Fermentation grâce aux levures indigènes. Élevage en fût pendant 8 mois sur lies fines. Filtration, puis mise en bouteille en avril 2012.

LA DÉGUSTATION :
Œil : brillant avec une belle robe couleur jaune citron
Nez : franc, fin et équilibré, marqué par les arômes de fleurs blanches
Bouche : beau volume suave, notes d’amande et de noisette qui ressortent, ainsi que de miel, bouche épurée et vive rythmée par une fraîcheur alerte

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 9 et 12°C.
À consommer dans les 4 à 8 ans.
À servir avec un vivaneau rouge à la verveine en croûte de sel, des garganelli et palourdes ail doux et piment d’Espelette, des fromages de chèvres bien secs.

L’élégance et la race signent avec évidence un terroir d’exception. Persistance soyeuse. Ce Cheverny vient sur des touches racinaires avec des notes d'herbes fraîches infusées et de menthol.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK