DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015

DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
  • ROUGES DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
  • ROUGES DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
DOMAINE DU MOULIN - GAILLAC AOP - VIEILLES VIGNES 2015
DOMAINE DU MOULIN -
EN STOCK
9.58TTC
12.77TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Fiche technique

Région : Languedoc-Roussillon
Appellation : Gaillac
Millésime : 2015
Couleur : Rouge
Cépage(s) : 50% Braucol, 50% Merlot
Degré : 13%
Contenant : 75cl

Anecdotes ...
Il est récolté sur les plus vieilles parcelles de braucol et de merlot du domaine. Une longue macération est exigée après fermentation, pour extraire le plus de couleur et de tanin possible. Le vin est ensuite élevé en fûts de chêne pendant douze mois (1/3 fûts neuf, 1/3 fûts de 1vin, 1/3 fûts de 2 vins).
“Aujourd'hui le Gaillac est plus qu'un excellent et grand vin. Il est aussi l'expression de la culture riche et authentique du Midi Toulousain, un message de l'art de vivre du Sud-Ouest” – Jean-Paul Hirissou.

LA DÉGUSTATION :
Œil : robe grenat sombre et concentrée
Nez : complexe, arômes de fruits noirs et très gourmand, notes de pruneaux et figues séchées
Bouche : dense, ample et généreuse avec des tanins présents ; arômes de fruits noirs en compote, cuir et poivre noir, un ensemble élégant. Elle offre un bel équilibre

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température à 18°C, à carafer avant service.
À consommer dès à présent mais c’est aussi un vin de garde (10 à 15 ans).
À servir avec de bons gibiers, les viandes rouges mais aussi avec des fromages.

Récompenses :
Médaille d'Or 2016 au Concours des vins du Sud-Ouest

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK