DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015

DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
  • BLANCS DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
  • BLANCS DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
DOMAINE GILLES GUERRIN SAINT-VERAN AOP - LA COTE ROTIE 2015
DOMAINE GILLES GUERRIN
EN STOCK
18.72TTC
24.96TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Bourgogne
Appellation : Saint-Véran
Millésime : 2015
Couleur : Blanc
Cépage(s) : 100% Chardonnay
Degré : 13,5%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Cette cuvée provient de vignes âgées de 45 ans. Elle porte aussi le nom de "Rôtie" car le terroir est exposé plein sud et les étés y sont très ensoleillés et très chauds. Le sol quant à lui est caillouteux et peu profond. Il se compose d'argile mais surtout d'un fort pourcentage de calcaire.
La récolte a été manuelle, la vinification est réalisée en fûts de chêne de 1 à 5 vins dont 15 % de fûts neuf. Et il y a un élevage de 10 à 12 mois qui permet d’affiner lentement les vins.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe couleur jaune intense
Nez : arômes intenses de fruits mûrs (citron, fleur jaune)
Bouche : très belle complexité et douceur à la fois, il y a une matière très agréable, et on retrouve des notes d'agrumes et de fruits secs, ainsi que des touches plus beurrées voire toastées.

LA DÉGUSTATION :
Température entre 9°C et 11°C.
À consommer jusqu'en 2025.
À déguster avec des volailles mais aussi en apéritif.

Complexe, aromatique, de la douceur et de la gourmandise, voici un très beau Saint-Véran.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK