DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB

DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
  • ROSES DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
  • ROSES DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
DOMAINE LAFOND - ROC EPINE - TAVEL AOP 2017 AB
DOMAINE LAFOND - ROC EPINE -
EN STOCK
10.15TTC
13.53TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Vallée du Rhône
Appellation : Tavel
Millésime : 2017
Couleur : Rosé
Cépage(s) : 60% Grenache, 10% Cinsault, 10% Syrah, 5% Carignan et le reste Clairette, Picpoul, Bourboulenc, Mourvèdre
Degré : 14%
Contenant : 75cl
Vin AB

Anecdote…
« Depuis 1780, cette propriété porte au plus haut les valeurs de Tavel » - Bettane & Desseauve.
Pour ce Tavel, les vendangeurs du domaine Lafond Roc-Epine ramasse les raisins à la main, dans un but qualitatif. Les grappes sont ensuite triées et arrivent intactes à la cave évitant ainsi tout phénomène d'oxydation. Cela permet de préserver l'état des souches donc l'avenir du vignoble.
La vinification débute par un égrappage à 100%, puis une macération de 48 heures entre 8°C et 10°C, afin d'obtenir une couleur plus intense, davantage d'arômes et plus de concentration. Les deux étapes qui suivent sont le pressurage et la fermentation à basse température (16 à 20°C) pendant 8 à 10 jours.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe rose intense aux reflet saumonés, doux
Nez : très fruité, arômes de framboise, pêche blanche et fruits exotiques (avec le temps, les arômes iront vers des notes plus épicées, de fruits à noyaux)
Bouche : ample et suave, tout en rondeur, fruité, frais et léger

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 10°C et 12°C.
À consommer dès maintenant.
À déguster en apéritif ou sur des plats exotiques.

Ce Tavel du Domaine Lafond Roc-Epine est un rosé qui révèle beaucoup de gourmandise, et un côté très fruité.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK