DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018

DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
  • ROUGES DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
  • ROUGES DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
DOMAINE SEROL - COTE ROANNAISE AOP - LES ORIGINELLES 2018
DOMAINE SEROL -
EN STOCK
9.62TTC
12.83TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Prix public indicatif : 9.68TTC
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Val de Loire
Appellation : Côte Roannaise
Millésime : 2018
Couleur : Rouge
Cépage(s) : 100% Gamay
Degré : 12%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Ce 100% Gamay est une très belle cuvée qui rend hommage à Robert Sérol. Il a relancé le domaine il y a une cinquantaine d’années et validé la reconnaissance de cette appellation.
Ce Côte Roannaise Les Originelles provient de sol type sable granitique. Les vendanges ont été manuelles avec un tri sur table. La vinification s'est déroulée en cuve ciment, il y a eu un éraflage partiel. Ensuite, la fermentation s'est faite sur 8 à 10 jours, avec une macération lente en levures indigènes exclusivement. Il y a eu par la suite un pressurage pneumatique. Et enfin, l'élevage s'est passé sur 6 mois en cuve ciment avec soutirage.

LA DÉGUSTATION :
Œil : jolie robe rouge grenat, brillante, aux reflets violacés
Nez : arômes de fruits rouges (cassis, framboise) qui dominent, avec quelques notes florales
Bouche : aromatique, soutenue, aux tanins discrets et souples, gourmand

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 13-15°C.
À consommer sur les 2 à 3 années qui suivent.
À servir avec une jolie préparation de cochonnailles.

Ce Côte Roannaise Les Originelles 2018 du domaine Sérol est le vin à ouvrir pour toute occasion. On aime le fruit, la fraîcheur, la souplesse d'un vin, voici un bel exemple !

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK