DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY

DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
  • BLANCS DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
  • BLANCS DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
DOMAINES DEVILLARD -
EN STOCK
26.00TTC
34.67TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Région : Bourgogne
Appellation : Mercurey
Millésime : 2014
Couleur : Blanc
Cépage(s) : 100% Chardonnay
Degré : 13,5%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Le Château de Chamirey s’étend sur 37 hectares de Mercurey dont 15 hectares en Premier Cru. Le Château de Chamirey est entre les mains de la famille depuis le 18e siècle.
Ce Mercurey Blanc est issu d'un terroir à petite terrasse argilo-calcaire à prédominance calcaire. Les vignes sont exposées Sud-est.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe jaune clair aux légers reflets verts
Nez : dominé par les notes florales et d'agrumes, accompagnées de touches plutôt vanillées
Bouche : belle minéralité et vivacité, on retrouve ce bouquet de saveurs, et belle fraicheur

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 10°C et 13°C.
À consommer jusqu'en 2019.
À déguster avec des crustacés.

Très bel équilibre sur ce Mercurey Blanc. C'est un vin souple et soyeux, avec une belle puissance.

Récompenses :
Bettane et Desseauve - coup de cœur, 15,5/20
Bourgogne Aujourd'hui - 15/20
Gault & Millau - 16/20
Les Echos - 15,5/20

  • Boutique
  • VINS
  • BLANCS
  • DOMAINES DEVILLARD - MERCUREY AOP - EN PIERRELET 2014 - CHATEAU DE CHAMIREY
En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK