DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018

DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
  • BLANCS DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
  • BLANCS DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
DOMAINE SAUVEROY - COTEAUX DU LAYON AOP - CUVEE DES ANGES 2018
DOMAINE SAUVEROY -
EN STOCK
23.32TTC
31.09TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Actuellement en stock
Article neuf

Fiche technique

Région : Val de Loire
Appellation : Coteaux du Layon
Millésime : 2018
Couleur : Blanc (moelleux)
Cépage(s) : 100% Chenin
Degré : 13%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
Ce vin extrèmement rare est issu à 100% de la pourriture noble et du pastrillage. Il est vendangé en dernier pour profiter des brumes de l’automne et du botrytis cinéréa.
Après un pressurage très doux et une fermentation lente de 3 à 4 mois, cette cuvée s’est affinée 12 mois en cuve pour garder la minéralité du terroir et l’authenticité des raisins.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle couleur mordorée
Nez : Le nez est magnifique, concentré à dominante de fruits confits, raisins secs, marmelade et miel d’acacia.
Bouche : d'une grande onctuosité, la bouche est moelleuse et généreuse avec une superbe longueur qui dévoilent des arômes de fruits confits

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 8°C et 10°C.
À consommer dès maintenant mais possède un potentiel de longue garde de plus de 40 ans.
À déguster avec des fromages à pâtes persillées comme la fourme d'Ambert ou avec des desserts à base de fruits à chairs blanche ou jaune, fruits exotiques ou à base de frangipane.

Ce coteaux du Layon AOP 2018 cuvée des Anges du domaine Sauveroy est d’une opulence et d’une séduction incontestables

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK