CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015

CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
  • VINS DU MONDE CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
  • VINS DU MONDE CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
CASTELLUCCI MIANO - SICILIA IGT - NERO D'AVOLA 2015
CASTELLUCCI MIANO -
16.86TTC
22.48TTC /L
Conditionnement : 1x 0.75L
Réapprovisionnement en cours
Article neuf

Ressources

Fiche technique

Pays : Italie / Sicile
Millésime : 2015
Couleur : Rouge
Cépage(s) : 100% Nero d'Avola (ou calabrese)
Degré : 13%
Contenant : 75cl

Anecdotes...
C’est dans les plaines calcaires du sud-est de la Sicile, près des villes de Rosolini et Pachino, que se dresse la plus grande concentration de vignobles de Nero d'Avola.
Il est très populaire et est vu par beaucoup comme la meilleure variété de raisins noirs de l'île. Il est également idéal en tant que raisin d'assemblage car il rend une couleur profonde, avec beaucoup de sucre et une acidité qui, malgré la chaleur, est bien présente.

LA DÉGUSTATION :
Œil : belle robe couleur rubis intense, brillant avec des reflets violets
Nez : dominé par les fruits rouges (cerises, mûres, cassis) mais aussi la violette, ainsi que des notes plus chocolatées, torréfié
Bouche : riche en tannins, belle acidité avec un fruité très agréable

CONSEILS DE DÉGUSTATION :
Température entre 15°C et 17°C.
À consommer dès maintenant.
À déguster en apéritif, ou avec une viande rouge.

Ce 100% Nero d'Avola, cépage noir d’origine italienne, très présent en Sicile, est un vin de très grande qualité qui saura bien vieillir.

En modifiant l'article 5(3) de la directive 2002/58/CE par l'adoption de la directive 2009/136/CE, le législateur européen a posé le principe : - d'un consentement préalable de l'utilisateur avant le stockage d'informations sur l'équipement d'un utilisateur ou l'accès à des informations déjà stockées. - sauf, si ces actions sont strictement nécessaires pour la délivrance d'un service de la société de l'information expressément demandé par l'abonné ou l'utilisateur. L'article 32-II de la loi du 6 janvier 1978, modifié par l'ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 qui a transposé la directive 2009/136/CE reprend ce principe. En application de la loi informatique et libertés, les traceurs (cookies ou autres) nécessitant un recueil du consentement ne peuvent donc être déposés ou lus sur son terminal, tant que la personne n’a pas donné son consentement.OK